Yahoo Suche Web Suche

  1. Etwa 224.000 Suchergebnisse

  1. Suchergebnisse:
  1. Le Parti libéral-réformateur ( roumain : Partidul Liberal Reformator, PLR) est un parti politique libéral roumain de centre droit lancé le 3 juillet 2014 par Călin Popescu-Tăriceanu 1, 2 . Histoire [ modifier | modifier le code]

  2. The Liberal Reformist Party ( Romanian: Partidul Liberal Reformator, PLR) was a minor centre-right pseudo- liberal political party in Romania founded on 3 July 2014 by former PNL president Călin Popescu-Tăriceanu.

    • Histoire
    • Idéologie
    • Voir aussi

    PNL historique

    Fondé en 1875 et successeur du Parti libéral des principautés unies de Moldavie et de Valachie, il est suspendu entre 1938 et 1944, puis interdit par le régime communiste en 1947.[5]

    Le parti se situe à droite de l'échiquier politique et adhère à la doctrine du libéralisme, notamment sur le libéralisme économique. Par exemple, l'une de ses principales promesses électorales pour les élections législatives de 2004 a été l'introduction d'un impôt à taux unique de 16 % pour les revenus des particuliers et les bénéfices des entrepri...

    Liens externes

    1. (ro) Site officiel[archive] 2. Notices d'autorité : 2.1. Gemeinsame Normdatei 1. Portail de la politique 2. Portail du conservatisme 3. Portail du libéralisme 4. Portail de la Roumanie

    • Partis Politiques Contemporains
    • Partis Dissous
    • Voir aussi

    Partis politiques parlementaires

    Les partis parlementaires sont les partis politiques représentés soit à la Chambre des députés, au Sénat roumain ou au Parlement européen.

    Partis sous le régime communiste

    Bien que les partis, autre que le Parti communiste roumain, n'étaient pas admis durant la période communiste, la liste ci-dessous présente les forces politiques reconnues officiellement :

    Bibliographie

    1. Ion Constantinescu, "Dr N. Lupu: «Dacă și d-ta ai fi fost bătut...»", Magazin Istoric, août 1971 2. Victor Frunză, Istoria stalinismului în România (Histoire du Stalinisme en Roumanie), Éditions Humanitas, Bucarest, 1990 3. (ro) Victoria Gabriela Gruber, À propos du Partidul Național Liberal (Gheorghe Brătianu)(PDF) 4. (ro) Gabriel Marin, "Entre culpabilité et mythe : George Călinescu - Un historien littéraire roumain au temps du régime communiste", dans Erasmus, 1997 5. (ro) Double crise...

    Liens externes

    1. (ro) « http://infoalegeri.ro/?page_id=562#finantare Législation sur le financement des partis politiques en Roumanie »(Archive.org • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) 2. (ro) Démocratie interne dans les partis politiques roumains 1. Portail de la Roumanie 2. Portail de la politique

    • Histoire
    • Idéologie
    • Dirigeants
    • Résultats électoraux
    • Voir aussi

    Prémices de l'union

    C'est au cours de l'année 2007 que le Parti démocrate (PD), fondé comme un parti social-démocrate sous le nom de Front de salut national en 1990, et le Parti libéral-démocrate (PLD), créé en dissidence du Parti national libéral(PNL) en 2006, prennent la décision de fusionner. Ce choix fait suite à la campagne du référendum du 20 avril sur la destitution du président Traian Băsescu, issu du PD. Durant la campagne, le PD et le PLD sont les seules forces politiques à s'opposer au renversement du...

    Rassemblement des libéraux-conservateurs

    Finalement, le 3 décembre 2007, les deux partis annoncent leur fusion prochaine. Une convention nationale extraordinaire, convoquée le 15 décembre suivant, acte la réunion, approuve les statuts et le nom de la formation. Emil Boc, président du PD, devient président du PDL, Vasile Blaga en est désigné secrétaire général, alors que Stolojan et Adriean Videanu sont choisis comme premiers vice-présidents. La fusion se fait en réalité par absorption du PLD par le PD[2]. Le Parti démocrate prend le...

    De la grande coalition au gouvernement Ungureanu

    Le 11 décembre, Theodor Stolojan est désigné formateur par le président Traian Băsescu. Il rend son mandat quatre jours plus tard, sans raison particulière, et le chef de l'État le remplace par Emil Boc. Celui-ci, prenant acte de l'incapacité à former une alliance avec le Parti national libéral, choisit de se tourner vers le PSD. Se forme alors une grande coalitionforte de 229 députés sur 334 et 100 sénateurs sur 137. Les élections européennes du 7 juin 2009 maintiennent cette situation de mo...

    Parti chrétien-démocrate et libéral, le PDL est favorable à l'intégration européenne et à l'économie de marché.

    Présidents

    1. Emil Boc (15 décembre 2007-30 juin 2012) 2. Vasile Blaga (30 juin 2012-17 novembre 2014)

    Européennes

    a Membre de l'Alliance de la Roumanie droite. Sont présentés les suffrages obtenus par la coalition, mais le nombre de sièges obtenus par le PDL.

    Bibliographie

    1. Ioan, Scurtu ș.a., "Enciclopedia partidelor politice din România 1859-2003", Editura Meronia, București, 2003. 2. Florin-Vasile, Șomlea, "Partidele populare din țările Uniunii Europene", Editura Cartimpex, Cluj-Napoca, 2007.

    Articles connexes

    1. Parti démocrate (Roumanie) 2. Gouvernement Boc I et II ; Gouvernement Ungureanu 3. Alliance de la Roumanie droite 4. Emil Boc ; Vasile Blaga ; Traian Băsescu ; Cătălin Predoiu

    Liens externes

    1. Site officiel du Parti démocrate-libéral[archive] 2. Notices d'autorité : 2.1. Fichier d’autorité international virtuel 2.2. Bibliothèque du Congrès 2.3. WorldCat 3. Notice dans un dictionnaire ou une encyclopédie généraliste : 3.1. Encyclopædia Britannica[archive] 1. Portail de la politique 2. Portail de la Roumanie 3. Portail du libéralisme 4. Portail du conservatisme

  3. Pages pour les contributeurs déconnectés en savoir plus