Yahoo Suche Web Suche

  1. Etwa 44 Suchergebnisse

  1. Suchergebnisse:
  1. Paula Maria Bonaparte Leclerc Borghese (French: Pauline Marie Bonaparte; 20 October 1780 ... Jérôme, King of Westphalia Nephews and nieces Princess Zénaïde Princess Charlotte Charlotte, Princess Gabrielli Prince Charles Lucien Prince ...

  2. Victor, Prince Napoléon, titular 3rd Prince of Montfort (Napoléon Victor Jérôme Frédéric Bonaparte; 18 July 1862 – 3 May 1926), was the Bonapartist pretender to the French throne from 1879 until his death in 1926. He was known as Napoléon V by those who supported his claim.

  3. Pages Perso - Fermeture. Le service de Pages Perso SFR est fermé depuis le 21/11/2016 Les utilisateurs de ce service ont été prévenus par mail de cette fermeture et via des encarts d'information sur les pages de ce service, depuis le mois de mars 2016.

  4. Letizia Ramolino heiratete am 2. Juni 1764 in Ajaccio Carlo Buonaparte.Sie lebten zuerst in der Corte bei Letizias Onkel Arrighi di Casanova. Die Republik Genua hatte die Insel 1768 an das Königreich Frankreich verkauft, doch war unter Führung von Pasquale Paoli ein Aufstand gegen die Franzosen ausgebrochen, an dem auch Carlo Buonaparte in diplomatischen Missionen sowie zuletzt als Capitano ...

  5. The Napoleonic era begins roughly with Napoleon Bonaparte's coup d'état, overthrowing the Directory (9 November 1799), establishing the French Consulate, and ends during the Hundred Days and his defeat at the Battle of Waterloo (18 June 1815). The Congress of Vienna soon set out to restore Europe to pre-French Revolution days. Napoleon brought ...

  6. Charles Bonaparte, appelé Charles Napoléon de 1998 à 2012 [note 2], est un homme politique français, membre de la maison Bonaparte, né le 19 octobre 1950 à Boulogne-Billancourt. Il est l’aîné de la seule branche survivante des descendants en ligne masculine et légitime de Charles Bonaparte , par le rameau issu de Jérôme Bonaparte , plus jeune frère de l’empereur Napoléon I er .

  7. Mathilde s'enfuit pour Paris en emportant les bijoux qui étaient censés constituer sa dot, mais que Jérôme Bonaparte, toujours à court d'argent, avait vendus à Demidoff avant le mariage. Malgré cela, Demidoff fut condamné par le tribunal de Saint-Pétersbourg à verser à la princesse Mathilde une pension de 200 000 francs par an et ne récupéra jamais les bijoux.